1 DROP 1000 YEARS

1 drop 1000 years - project by the artist Martin Messier - curator Jay Jaehoon Bang 2
1 drop 1000 years - project by the artist Martin Messier - curator Jay Jaehoon Bang 3
1 drop 1000 years - project by the artist Martin Messier - curator Jay Jaehoon Bang 4
1 drop 1000 years - project by the artist Martin Messier - curator Jay Jaehoon Bang 5

1 DROP 1000 YEARS

[LE PROJET] L’homéostasis est un processus fondamental pour l’équilibre du vivant. En permettant à un organisme de conserver une température adaptée à son environnement, c’est un symbole de pérennité.
En 2022, le curateur Jaehoon Bang propose à Martin Messier d'entamer une réflexion sur ce phénomène via la création d’une performance.

La Global Conveyor Belt est un immense courant de circulation océanique que l’on nomme boucle thermohaline, il brasse les eaux des cinq océans et convoie la chaleur à l'échelle du monde. Portée par les flots de cette circulation profonde, une goutte d’eau traverse le monde en moins de mille ans et, avec elle, voyagent nutriments, chaleurs et animaux, régulant ainsi l’ensemble du climat et des écosystèmes de notre planète.

Nous savons aujourd’hui que ce courant ralentit de manière anormale depuis plus de 200 ans à cause de l’activité de l’homme. Un trop grand dérèglement de ce dernier pourrait mener à un effondrement du vivant par le dérèglement climatique : l’eau est la matière du vivant.

Cherchant à mettre en lumière la finesse de notre système homéostatique et la fragilité de son équilibre, l’artiste propose une réflexion autour de ces courants essentiels à la survie de notre espèce et de son environnement.
Programmée pour une première au Canada à l’usine C en août 2023, la performance sera ensuite diffusée en Corée du Sud en septembre dans le cadre de la deuxième saison du festival international Inscape.

[NOTE D’INTENTION] L’homéostasie est un processus fondamental pour l’équilibre du vivant. En permettant à un organisme de conserver une température adaptée à son environnement, il est porteur de pérennité. La *Global Conveyor Belt* (ou **boucle thermohaline) est un immense courant de circulation océanique indispensable au transport et à la diffusion de la chaleur à échelle mondiale. Au sein de ce dernier voyagent également nutriments et animaux, régulant ainsi l’ensemble du climat et des écosystèmes de notre planète.

Portée par les flots de cette circulation profonde, une goutte d’eau traverse le monde en moins de mille ans. Nous savons aujourd’hui que ce courant ralentit de manière anormale depuis les 200 dernières années à cause de l’activité de l’homme. Il est pourtant essentiel à la survie de notre espèce et de son environnement : *l’eau est la matière du vivant*.

Martin Messier met en évidence la fragilité de ce phénomène par le biais de quinze dispositifs suspendus permettant le contrôle de particules d’eau en temps réel. Les motifs dessinés par les différents algorithmes conçus pour ce projet sont des interprétations de bases de données répertoriant divers facteurs influents tels que la température ou la salinité de l’eau dans l’océan pacifique. Les données récoltées sont issues d’une étude* sur le tracé du *Global Conveyor Belt* d’après le modèle *Hamburg LSG OGCM* (programme de simulation de flux océaniques à grande échelle).

Le *Global Conveyor Belt* est un véritable processus homéostatique planétaire. En utilisant ces données comme matière première, l’artiste cherche à mettre en lumière la finesse de notre système et la fragilité de son équilibre, proposant ainsi une réflexion en analogie avec ce phénomène fondamental.

*Drijfhout, S. S., Maier-Reimer, E., & Mikolajewicz, U. (1996). Tracing the conveyor belt in the Hamburg large-scale geostrophic ocean general circulation model. Journal of Geophysical Research: Oceans, 101(C10), 22563–22575. https://doi.org/10.1029/96jc02162

Directeur, performance, lumière et musique: Martin Messier
Commissaire : Jaehoon Bang
Production : 14 lieux, Paradise Art Space, Mutek
Assistant à la création et à la coordination technique : Lilian Guiran
Consultants externes : Nathanaël Lécaudé (Électronique), Joseph Battesti (Ingéniérie)
Avec l’aide de : Marie-France Gagné, Remy Janelle, Alexandre Sasset-Blouin, Patrick Lamothe
Responsable développement : Abigaëlle Parisé
Résidence : Recto-Verso, Quebec
Remerciements : Francis Vaillancourt-Martin, Ingrid Vallus, Rachel Billet et La machinerie, Caroline Laurin-Beaucage, Mia Messier, Thomas Paquet
Avec l’appui du Conseil des arts et des lettres du Québec, Conseil des arts du Canada, Conseil des Arts de Montréal

⎯⎯⎯⎯⎯⎯⎯⎯⎯⎯  MACHINE MOVEMENT MUSIC LIGHT  ⎯⎯⎯⎯⎯⎯⎯⎯⎯⎯

⎯⎯⎯⎯⎯⎯⎯⎯⎯⎯  MACHINE MOUVEMENT MUSIQUE LUMIÈRE  ⎯⎯⎯⎯⎯⎯⎯⎯⎯⎯